VALERIAN & LAURELINE



 

LES 2 HEROS

 
Jeune homme brun que ses qualités athlétiques et son ingéniosité n'empêchent pas de faire preuve à l'occasion de maladresse, Valérian reste considéré par ses supérieurs et par ses collègues comme un pilote d'astronef émérite et comme l'un des meilleurs agents des Services de l'Espace-Temps qu'il a intégrés en 2713.



Au caractère peu trempé et plutôt dilettante, il a l’art de se mettre dans des situations difficiles. Sa mission est de maintenir l’ordre terrien dans l’univers.
 

Cette ravissante jeune fille aux longs cheveux roux, née dans la forêt d'Arelaune autour de l'an mil, gagne le XXVIIIe siècle en compagnie de Valérian et devient agent des Services de l'Espace-Temps installés à Galaxity (capitale de la Terre et de l'Empire Galactique Terrien).
 
Mission

Laureline attire tout de suite la sympathie. Un caractère bien trempé lui permet de dépasser largement le statut de second rôle.
Un brin excentrique, une pointe d'espièglerie et un coeur gros comme ça parachève son âme d'aventurière au charme dévastateur.
Amoureuse et indépendante, elle est allergique à toute forme d'abus de pouvoir.

 

 
 



Valérian et sa compagne Laureline sont des agents du Service Spatio-Temporel (SST) de Galaxity, une mégapole terrienne et la capitale au XXVIIIe siècle d'un empire galactique. La Terre est devenue, à la suite d'un âge noir, l'une des grandes puissances cosmiques.



Les agents du SST se déplacent dans le temps et dans l'espace pour préserver les intérêts de Galaxity. Les règles du SST leur interdisent de modifier les évènements du passé.



Valérian et Laureline explorent de nouvelles planètes (Les Oiseaux du Maître), participent à des expériences historiques (Sur les terres truquées), aident des peuples inconnus (Bienvenue sur Alflolol), règlent des conflits planétaires (Le Pays sans étoile), représentent Galaxity (L'Ambassadeur des Ombres), etc. 


La série, d'abord sur-titrée Valérian, agent spatio-temporel, a pour héros central Valérian. Laureline était au départ un personnage de circonstance qui ne devait apparaître que dans la première histoire, mais, sauvée par le courrier des lecteurs du journal Pilote, elle prend de plus en plus de place et devient progressivement héroïne à part entière.



"C’est Valérian et Laureline qui ont décidé de se mettre en couple, nous on ne savait même pas ! ( Rires ) Écoutez… dès le début, quand elle décide de repartir avec lui, il y avait quand même de fortes chances pour qu’ils restent en bons termes. Et puis, déjà dans « L’Empire des mille planètes », il y a la première scène de baiser : Valérian est délivré par Laureline quand il est dans son bloc de cryonite (ou je ne sais pas quoi… comme Han Solo on va dire) et il embrasse Laureline ! Et je dois dire que quand l’épisode est paru en 1969 dans Pilote, il n’y avait pas souvent des scènes de baisers. De plus (mais vous le savez évidemment), quand Laureline est arrivée, il n’y avait pas non plus d’héroïne féminine dans la bande dessinée française ou belge en 1967. Il n’y en avait pas une ! Si, il y avait eu Seccotine l’emmerdeuse dans Spirou et Fantasio, mais il n’y a jamais eu la petite tendresse qu’on veut nous faire croire aujourd’hui. C’était une emmerdeuse et Fantasio ne la supportait pas ! À l’inverse, nous, ça nous plaisait beaucoup de raconter des histoires avec une fille… et on l’a découvert en le faisant. Vous savez, je ne suis pas un passionné de super-héros, ça m’ennuie de dessiner des biscotos, tandis que les petites fesses de Laureline ou ses petits seins, même très discrètement, c’est quand même beaucoup plus plaisant ! (Rires)". Christin.




Depuis L'Ordre des Pierres, la série s'appelle Valérian et Laureline, officialisant ainsi, pour ses 40 ans, la place prise par Laureline mais aussi la perte par les deux héros de leur statut d'agents spatio-temporels.




Il ne s'agit pas ici seulement de bande dessinée, ou de cinéma. Les 21 tomes de Valérian sont à la racine de l'imaginaire scientifique. Au travers des aventures de ces deux agents spatio-temporels : Valérian, ce jeune homme un peu rigide et hébété, "presque pas dans le coup", et la sage et intuitive Laureline, Pierre Christin et Jean-Claude Mézières ont conçu une œuvre-monde, un space opera parmi les plus riches qui revisite tous les archétypes de la SF, sans parler de son influence sur Star Wars, apparu sur les écrans dix ans plus tard.

L'imaginaire a précédé le savoir. Aujourd'hui, les mille planètes (même deux fois plus) ont été découvertes, la vie extraterrestre figure comme un objectif à la Nasa et l'exobiologie est devenue une science. Quant aux étrangetés spatio-temporelles, elles mobilisent des bataillons de cosmologues.
 



LES AUTEURS
 

Cette série est née grâce à la rencontre et à la collaboration de deux amis d'enfance.

  • Jean-Claude Mézières : dessinateur et illustrateur, il crée pour Pilote, avec Pierre Christin, la série Valérian et Laureline. Cette série est la seule de ce dessinateur éclectique dont la production est surtout abondante en dehors de la bande dessinée.
  • Évelyne Tranlé : coloriste, elle est la sœur de Jean-Claude Mézières[et a mis en couleurs les aventures de Valérian et Laureline dans Pilote à partir de celle intitulée Terres en flammes, ainsi que tous les albums de la série sauf Les Oiseaux du Maître. Elle n'est toutefois créditée de son travail qu'à partir de l'album L'Empire des mille planètes. Évelyne Tranlé est aussi la coloriste d'autres grands noms de la bande dessinée comme Cabu, Fred, Jean Giraud, Gérard Lauzier et Albert Uderzo.
 


CHEF D'OEUVRE : Oh !!! que oui,

La série est « à la fois un classique du 9e art et un chef-d'œuvre de la science-fiction » vendu à plus de 2 500 000 exemplaires. Elle ajoute une dimension particulière au genre codifié du space opera, ouvrant ainsi la porte à toutes les séries actuelles de science-fiction, d'anticipation et d’heroic fantasy.

Valérian et Laureline existe maintenant en tant que dessin animé, indépendamment de ses créateurs.



C'est une coproduction franco-japonaise qui est à l'origine d'une série d'animes librement inspirée de la bande dessinée. En France, elle est présentée pour la première fois le 7 novembre 2007 sur la chaîne thématique Canal+ Family, puis rediffusée à partir de septembre 2009 sur la chaîne Game One.






En littérature, la science-fiction, ses prévisions catastrophistes, ses dystopies, parlent du futur pour mieux commenter le présent. Aux grands classiques de la littérature de science-fiction qui s'imposent peu à peu dans la culture populaire, à l'image d'Isaac Asimov puis Frank Herbert, Christin et Mézières ajoute une dimension bédéphile : "La BD d’époque était tellement apolitique, pour ne pas dire assez franchement réactionnaire, puisqu’il y avait entre autres choses la loi sur les publications destinées à la jeunesse qui empêchait toute incartade morale et, de fait, politique, poursuit le scénariste de Valérian et Laureline. Moi, je trouvais qu’elle ne parlait pas assez d’éléments de la vie moderne, de la vie quotidienne. Et forcément la politique en faisait partie, même si Valérian n’a jamais été une BD militante au sens précis du terme. Une BD engagée oui, dès le début j’ai souhaité aborder des thèmes très vivants, notamment parce que je pensais que c’était très dommage que la BD ne les aborde pas. Graphiquement, visuellement, c’était très riche." Mézières




Ce faisant, ils ont digéré, magnifié et mis en image tous les concepts de la science du siècle jusqu'à les faire entrer dans la culture populaire. Vaisseaux spatiaux high-tech, planètes exotiques, extraterrestres bigarrés, nébuleuses scintillantes, gouffres gravitationnels obscurs, espace-temps torturé... nous avons tous un petit Valérian dans la tête. Et, juste retour des choses, la science s'en est trouvée enrichie. Elle a nourri Valérian et, à rebours, elle s'en est ensuite inspirée....



Valérian & Laureline : inspirateurs scientifiques






Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement