LES PRINCIPAUX THEMES


L'exploration spatiale
L’exploration de la Terre n'offrant plus les mêmes possibilités aux aventuriers, et les contrées terrestres ayant perdu de leur exotisme, la science-fiction a ouvert de nouvelles opportunités aux récits d'aventure. Les colonisations de planètes renvoient au mythe américain de la Conquête de l'Ouest. Cette aventure peut servir à mettre en valeur les qualités des personnages. L’aventure permet également d’opposer métaphoriquement des valeurs. Un bon exemple est la lutte entre le bien et le mal mise en scène dans Star Wars.
 
L'autre
Les rencontres et rapports avec autrui permettent de s'interroger sur la spécificité de l'espèce humaine. Les descriptions de l'Autre dressent en négatif un portrait de l'homme. La thématique de l'autre permet également de mettre en scène les difficultés de communication entre personnes différentes, le phénomène de peur ou le racisme. Ce thème a également été abordé dans le Fantastique avec par exemple Le Horla de Maupassant.
 
Espèces exogènes
Les conflits entre espèces humaine et extraterrestre ont souvent été utilisés comme métaphore des guerres totales. Le thème a été particulièrement populaire lors de la Guerre froide ou l'humanité était assimilée au bloc libre. D'autres auteurs insistaient sur le côté destructeur ou aberrant des guerres et ou simplement des idéologies. Ce thème est illustré par des Chroniques martiennes de Ray Bradbury ou La Guerre des mondes de H. G Wells.
 Robots et intelligence artificielle
Les auteurs s'interrogent sur la place de l'homme par rapport aux machines qu'il a créé. Est-il fondamentalement différent d'elles? Ce thème remonte à Frankenstein de Mary Shelley. Il a été particulièrement développé par Isaac Asimov dans ses recueils sur les robots dont I, Robot. L'ambigüité de la distinction a été accentuée avec l'androïde.
 
L'humain
Les modification de l'homme par la science sont souvent évoquées. Notamment le clonage, l’eugénisme, les modifications génétiques, les implants. Elles soulèvent des questions éthiques et renvoient à la notion d'humanité. Les sur-hommes et leurs pouvoirs sont des thèmes populaires notamment dans les comics américains et leurs super-héros.


LES PRECURSEURS
 

Lucien de Samosate (125-192), Histoire véritable
Thomas More (1478-1535), Utopia, 1516
Francis Godwin (1562-1633), et son Man in the Moon, 1638
Johannes Kepler (1571-1630), Somnium, 1634
Cyrano de Bergerac (1616-1655), Histoire comique des États et Empires de la Lune et Histoire comique des États et Empires du Soleil (satiriques), 1627
Jonathan Swift (1667-1745), Les Voyages de Gulliver, 1726
Voltaire (1694-1778), Micromégas, (relate l’arrivée de géants provenant de Saturne et Sirius), 1752
Louis-Sébastien Mercier (1740-1814), L'an 2440, rêve s'il en fut jamais, 1771
Mary Shelley (1797-1851), Frankenstein, 1818
Edgar Allan Poe (1809-1849), Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall, 1835
C. I. Defontenay (1819-1856), Star ou Psi de Cassiopée, 1854
Auguste Villiers de l'Isle-Adam (1838-1889), Eve future (apparition du premier androïde), 1886


 



QUELQUES HAUTEURS



 

Isaac Asimov (1920-1992) Américain, connu pour ses oeuvres de science-fiction et ses livres de vulgarisation scientifique. Le cycle des Robots s'étale sur plusieurs millénaires. 

On peut décrire Asimov comme quelqu'un ayant un ego très développé, mêlé d'un profond humanisme et d'un grand sens de l'humour ainsi qu'une culture très large, rendant l'expression de son ego plus amusante qu'énervante.

Bien que de tradition familiale juive — écrivant par jeu un poème sur lui-même, il fait rimer Asimov avec mazeltov —, il se démarque comme athée et se positionne également comme rationaliste. Outre la théorie cinétique des gaz, explicitement mentionnée, la psychohistoire qui sert de fil conducteur à la série Fondation s'inspire d'ailleurs clairement de trois sources :

Asimov est un individu aux connaissances variées et approfondies.




Edgar Rice Burroughs (1875-1950) Américain, créateur de Tarzan, l'homme-singe, l'un des personnages de fiction les plus connus au monde.
 

Les critiques les plus fréquentes à l'égard de l'œuvre de Burroughs font état du caractère très répétitif de ses histoires (un héros idéal part sauver son épouse/sa fiancée, elle-même perfection faite femme, enlevée par un « méchant » stéréotypé). Cependant, le succès de ses romans tient aussi à son incontestable imagination.

Que ce soit avec les aventures de Tarzan, celles de John Carter, les histoires de Vénus, ou celles d'une civilisation au cœur même de notre Terre (le cycle de Pellucidar), Edgar Rice Burroughs a inspiré de nombreux auteurs de science-fiction et de littérature fantastique du XXe siècle.



Kim Stanley Robinson (1952) Américain, il est principalement connu pour sa trilogie sur Mars et la terraformation de celle-ci.



René Barjavel (1911-1985) Français, connu pour ses romans d'ancicipation. Certains thèmes y reviennent fréquemment : chûte de la civilisation causée par les excès de la science et la folie de la guerre, caractère éternel et indestructible de l'amour. Son écriture se veut poétique, onirique et, parfois, philosophique. Il a aussi abordé dans de remarquables essais l'interrogation empirique et poétique sur l'existence de Dieu (notamment, La Faim du tigre), et le sens de l'action de l'homme sur la Nature. Il fut aussi scénariste/dialoguiste de films. On lui doit en particulier le scénario du Petit monde de Don Camillo.

Stéphan Baxtan (1957) Britannique, auteur très prolifique (plus de 30 romans et 160 nouvelles à ce jour), il écrit de la hard science-fiction pointilleuse, basée sur des découvertes technologiques et scientifiques solidement attestées.

La conquête spatiale et les défis technologiques, politiques et humains qu’elle pose font partie de ses thèmes de prédilection (Titan, Voyage, Poussière de Lune). Il situe ses œuvres dans un futur proche, ou même revisite le passé pour recomposer l’histoire de la conquête spatiale. Il ne néglige pas pour autant le traitement de ses personnages et cultive un sens aigu de l’intrigue. Une partie de son œuvre, inédite en français, le cycle des « Xeelees », space opera comptant quatre romans et un recueil de nouvelles, est en cours de traduction aux éditions Le Bélial.

Aldous Leonard Huxley (1894-1963) Britannique, il s'intéresse aux questions spirituelles, et particulièrement à la parapsychologie et à la philosophie mystique. A la fin de sa vie il fût considéré comme l'un des phares de la pensée contemporaine. Le courant de pensée dit du "New Age" se réfère fréquemment à ses écrits mystiques et d'étude des hallucinogènes.




Michael Moorcock (1939) Britannique, la plupart des cycles de Moorcock sont des oeuvres de fantasy. Il est à l'origine de la saga d'Elric de Melniboné (1961). Tous ces héros sont des anti-héros aux prises avec un monde divisé entre Loi et Chaos, il les relie en faisant d'eux des incarnations du Champion éternel, héros destiné à combattre pour l'équilibre au sein du Multivers.


Howard Phillips Lovecraft (1890-1937) Américain, est l'un des pères de la littérature fantastique et d'épouvante du XXe siècle. Il a également écrit des articles de philosophie et de sciences, travaillant notamment comme nègre littéraire. Il ne fut connu du grand public qu'après sa mort.


Dan Simmons (1948) Américain, connu principalement pour ses romans de science-fiction d'horreur et policier. Ses livres sont publiés dans 27 pays.

 

Terry Pratchett (1948-2015) Britannique,  Il est principalement connu pour l'Univers du Disque-monde dans lequel il détourne les canons du genre pour se livrer à une satire de divers aspects de la société contemporaine.



 

Quand la S.F. rencontre le cinéma, c'est par là....
Quand la S.F. rencontre la BD, c'est par ici....
 



Quan




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement