Parc naturel régional du Verdon
Distance : 83 km / Temps : 1h44
Moustiers-Sainte-Marie
(04360)

 
La petite ville de Moustiers est fondée au Ve s. par une colonie de moines. Un chapitre de chanoines y est fondé en 1052, et perdure jusqu’au don de toutes les églises de Moustiers et de la vallée à l’abbaye de Lérins, en 1097

Moustiers-Sainte-Marie (Mostiers Santa Maria en provençal) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.

Ses habitants sont appelés les Moustiérains.

Blotti contre un escarpement rocheux, Moustiers est souvent comparé à une crèche avec son étoile suspendue dans le vide, et fait partie des plus beaux villages de France et du Parc naturel régional du Verdon.

A FAIRE : Balade en ville, visites des nombreux monuments, montée pour aller voir la chapelle Notre-Dame-de-Beauvoir.
PERIODE : de mi-mars à mi-juin et d'octobre à mi-novembre

Le lac Sainte Croix et les Gorges du Verdon

Le lac de Sainte-Croix est une retenue artificielle, mise en eau en 1973, suite à la construction du barrage de Sainte-Croix, sur le cours du Verdon.

Les canyons creusés par le Verdon sont considérés comme les plus beaux d'Europe. La présence de fluor et de micro-algues teinte l'eau d'une jolie couleur verte qui a donné son nom au cours d'eau.

Si certains secteurs de la rivière, aux courants rapides, sont appréciés par les amateurs de rafting, d'autres plus tranquilles accueillent les baigneurs courageux.

Comme dans toutes les rivières de montagne, l'eau est en général assez froide !

A FAIRE : canoé-kayak à réserver sur les berges du lac puis visite des Gorges
PERIODE  : de fin-avril à fin juin
 

Les Gorges du Verdon est un site unique en Europe traversé par la rivière du Verdon, vous pourrez trouver sur ce guide les meilleurs conseils afin de visiter au mieux le pays du Verdon.

A seulement deux heures de Marseille, le Verdon est un pays aux milles couleurs et parfums, avec ses gorges du verdon millénaires où le lac de Sainte Croix et le sauvage lac d'Esparron s'ouvrent à vous.

Mais c'est également un pays parsemé de vignobles et de champs de lavande qui sentent bon la Provence...

A FAIRE : canoé-kayak
PERIODE  : de fin-avril à fin juin


dddddddddddddd
 
Le Mont Ventoux
Distance : 144 km / Temps : 2h11
Beaumont-du-Ventoux
(84340)

Le mont Ventoux est un sommet français culminant à 1 911 mètres. Il fait environ 25 kilomètres de long sur un axe est-ouest pour 15 kilomètres de large sur un axe nord-sud. Surnommé le Géant de Provence ou le mont Chauve, il est le point culminant des monts de Vaucluse et le plus haut sommet de Vaucluse. Son isolement géographique le rend visible sur de grandes distances. Il constitue la frontière linguistique entre le nord et le sud-occitan.

Sa nature essentiellement
calcaire est responsable de sa vive couleur blanche et d'une intense karstification due à l'érosion par l'eau, avec la présence de nombreux pierriers dans la partie sommitale. Les précipitations sont particulièrement abondantes au printemps et à l'automne. L'eau de pluie s'infiltre dans des galeries et rejaillit au niveau de résurgences au débit variable telles la Fontaine de Vaucluse ou la source du Groseau. Le mont Ventoux est soumis à un régime méditerranéen dominant, causant parfois l'été des températures caniculaires, mais l'altitude offre une grande variété de climats, jusqu'au sommet à l'influence continentale de type montagnard, en passant par un climat tempéré à mi-pentes. En outre, le vent peut être très violent et le mistral souffle pratiquement la moitié de l'année. Cette géomorphologie et ce climat particuliers en font un site environnemental riche et fragile, constitué de nombreux étages de végétation, comme en témoigne son classement en réserve de biosphère par l'UNESCO et en site Natura 2000.
 

Le Massif du Luberon
Distance : 61 km / Temps : 1h20
Buoux
(84480)

Le massif du Luberon est un massif des Préalpes situé dans le sud de la France, à cheval entre les départements de Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence (région Provence-Alpes-Côte d'Azur), à 70 kilomètres au nord de Marseille. Il s'étend sur 60 kilomètres d'est en ouest pour 5 kilomètres de largeur moyenne.

Il est limité par le Calavon et les monts de Vaucluse au nord et la Durance au sud.

Quatre villes se sont développées autour de lui : Apt au nord, Cavaillon à l'ouest, Pertuis au sud et Manosque à l'est.

A FAIRE : Réserver une nuit à l'Auberge des Seguins, visiter la forteresse de Buoux, les bories, Gordes, faire du cheval.
QUAND : de mi-mars à fin juin


Gordes
(84220)

Perché sur un rocher, le village est classé parmi les plus beaux villages de France grâce à son patrimoine riche et varié : deux abbayes, de très nombreux hameaux anciens, plusieurs moulins à eau et à vent et plusieurs centaines de cabanes en pierre sèche ou bories.

Ses habitants sont appelés les Gordiens.

A FAIRE : Visiter la ville, faire du shopping.
QUAND : de mi-janvier à fin juin

Fontaine du Vaucluse
(84800)

Ce village de 600 habitants s'appelait autrefois Vaucluse : la vallée close (Vallis Clausa, 979) et a donné son nom au département. Jusqu'en 1946, il porta le nom de Vaucluse-la-Fontaine. Fontaine-de-Vaucluse est dominé par une gigantesque falaise de 230 à 240 mètres où la fontaine a creusé sa résurgence. C’est un siphon de 308 mètres de profondeur, dont 223 sous le niveau de la mer. Cette énorme source a donné son nom à toutes les « fontaines vauclusiennes » du monde.



La Fontaine de Vaucluse est restée longtemps une énigme, avec son débit régulier même en période de forte sécheresse ou par ses crues à 90 m3 par seconde.

A FAIRE : Visiter la ville, se faire un restau le long de la Sorgue.
QUAND : de mi-mars à fin juin / de septembre à mi-novembre
 
Isle-sur-la-Sorgue
(84800)

L’Isle-sur-la-Sorgue tient son nom de la Sorgue qui prend sa source quelques kilomètres en amont à Fontaine-de-Vaucluse. Celle-ci se divise en de multiples canaux, qui font alors apparaître la ville comme un groupement d'îles. Certains l'ont surnommé Venise Comtadine (par référence au Comtat Venaissin, dont L'Isle faisait partie).

Autrefois, la force de l'eau et les multiples canaux servaient pour des filatures de soie, papeteries, teintureries et moulins. La modernisation a fait disparaître tout cela.

La qualité du sol et l'abondance de l'eau ont permis de riches cultures maraîchères et fruitières. Culture du melon, vigne, oliviers entre autres.

La commune produit des vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée, ils peuvent revendiquer, après agrément le label Vin de pays d'Aigues.

A FAIRE : Visiter la ville, faire de la barque parmi les canaux
QUAND : de mi-janvier à fin juin / de septembre à mi-novembre

Roussillon
(84820)

Roussillon, dans le département de Vaucluse et fait partie du périmètre Parc naturel régional du Luberon. Il se situe en fait au cœur de la vallée nord du Luberon, entre le "Petit Luberon" et les Monts de Vaucluse.

Durant des années, la richesse naturelle qu'offrait le sol de Roussillon a déterminé l'activité économique principale de la commune : l'ocre régnait en maître dans le village. Au XVIIIe siècle, avec la diversification des techniques de traitement des textiles et les besoin de teintures, l'exploitation de l'ocre à Roussillon mobilisait l'essentiel de la population.

A FAIRE : Visiter le village
QUAND : de mi-janvier à fin juin / de septembre à mi-novembre

Le Colorado Provençal
(84400 Rustrel)

Le Colorado provençal s'étend sur plus de 30 hectares. Ses sentiers en terre permettent de découvrir des falaises érodées comprenant plus de 20 teintes d'ocre. Le « cirque de Barriès », le « cirque de Bouvène », les bassins de décantation, les cheminées de fée, le « Sahara », les tunnels, le lit de la Dôa (la petite rivière locale) offrent des décors variés aux randonneurs.

Il y a plusieurs millions d’années, la mer se retire en laissant derrière elle des bancs de sables enrichis d'une argile ayant pour particularité de contenir du fer, la glauconie.

Le Roussillonnais Jean-Étienne Astier eut l'idée, à la fin du XVIIe siècle, de faire passer le sable dans des bassins de décantation pour en extraire l'ocre. Il le fit ensuite cuire pour en garder les propriétés colorantes. Six départements possédaient alors des gisements : le Vaucluse mais aussi le Cher, la Drôme, le Gard, la Dordogne et l'Yonne. L'arrivée du chemin de fer à Apt en 1877 permit l'exploitation intensive dans le Vaucluse. Créée en 1901, la Société des Ocres de France permit le développement du marché vers l'exportation. Les maxima de production furent atteints en 1929.

A FAIRE : Visiter les Ocres
QUAND : de mi-janvier à fin juin / de septembre à mi-novembre


ggg
 
Le Massif de la Sainte Baume
Distance : 81 km / Temps : 1h11
Le Castellet
(83330)

Le Castellet est un village médiéval fortifié bâti en haut d'une colline à plus de 250 mètres d'altitude. Bâti autour d'un château médiéval, il est remarquable par ses rues pavées bordées d'anciennes constructions d'architecture homogène. Comme dans beaucoup de villages remarquables, on y trouve de nos jours de trop nombreuses boutiques et commerces destinés aux visiteurs.

A FAIRE : Visiter le village
QUAND : de mi-janvier à fin juin / de septembre à mi-novembre
 
Le Circuit Paul Ricard
(83330)

Paul Ricard commence, sur les mille hectares de rocaille du plateau du Camp entre Marseille et Toulon, par construire un aérodrome en 1962 pour ses affaires et pour desservir l'ouest varois.

L'idée vient alors de créer un circuit automobile et le projet est bouclé en dix mois. Les premiers projets, conçus par des architectes peu au fait du sport automobile étaient fades et Paul Ricard décida alors de confier le dessin du tracé à des pilotes de renom : Henri Pescarolo et Jean-Pierre Beltoise entre autres, furent invités à donner leur avis.

En trois cents jours est créée une piste de 5,810 km, avec notamment la fameuse ligne droite du Mistral de 1 800 mètres. Le circuit est à l'époque la référence en matière de tracé et de sécurité.

A FAIRE : Checker pour tomber le jour d'un warm-up
QUAND : de mi-janvier à fin juin / de septembre à mi-novembre

La Grotte Marie Madeleine
 
 
Sainte Baume. En 1914, le père Vayssière restaure les escaliers menant à la grotte de Marie Madeleine, 150 marches. 

Le massif de la Sainte-Baume est le plus étendu et le plus élevé des chaînons provençaux. Se dressant de part et d'autre des départements du Var (pour plus de 90 % de sa superficie) et des Bouches-du-Rhône, il est situé à une vingtaine de kilomètres de la côte méditerranéenne. Sa superficie s'étendant sur 35 kilomètres de long et 15 kilomètres de large. Il possède une ligne de crêtes longue de 13,3 kilomètres, les points culminants étant le Joug de l'Aigle (1 148 mètres), dont le versant abrupt haut de plus de 300 mètres offre de splendides voies d'escalade, et le pic de Bertagne (1 042 mètres), un majestueux éperon rocheux dominant le versant ouest du massif.

Le massif est situé sur le territoire de nombreuses communes : Plan d'Aups, Roquevaire, Riboux, Auriol, Cuges-les-Pins, Nans-les-Pins, Signes et Saint-Zacharie, Gémenos.

La présence d’Homo erectus est avérée en Pays Sainte-Baume depuis au moins 130 000 ans. On a trouvé sa trace à la grotte des Cèdres au Plan d'Aups, à l’Ouest de la chaîne. L'Homme de Néandertal, grand chasseur, parcourt le massif et semble avoir utilisé les cavernes comme la Grande-Baume (nombreuses sur le massif) au cours des périodes glaciaires.

A FAIRE : Randonnées à gogo
QUAND : toute l'année
 

fff
Le parc naturel régional de Camargue
Distance : 123 km / Temps : 2h00
Beauduc
 

Beauduc est un site naturel se situant en Camargue, sur la commune d'Arles (Canton d'Arles-Ouest), et comprenant une plage, des lagunes et le hameau des Sablons. Il est accessible en voiture par une piste non bitumée. Le Phare de Beauduc domine ce site. C'est un spot de kitesurf reconnu.

A FAIRE : Dormir sur la plage, passer la soirée près du feu
QUAND : de mi-mai à fin juin / septembre
 
Arles
(13200)

Une douzaine de monuments sont inscrits sur la liste de 1840 dressée par Prosper Mérimée. Une grande partie des monuments est protégée dès la première moitié du XXe siècle. Sur le territoire d’Arles, il y a 44 monuments historiques classés et 48 monuments inscrits à l’inventaire supplémentaire au 1er janvier 2006. La grande majorité de ces édifices est située dans le centre historique. Les monuments romains et romans d'Arles sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1981, ainsi que 65 ha du centre-ville.

Des campagnes de fouilles archéologiques sous-marines menées dans le Rhône en 2007 ont conduit à la découverte de sculptures romaines majeures, notamment un buste de marbre réaliste de Jules César et un Neptune de 1,80 mètre du IIIe siècle, témoignages inédits du riche passé antique de la cité.

A FAIRE : Visiter la ville et les nombreux musées
QUAND : de mi-mars à fin juin / de septembre à mi-novembre
 

Saintes-Maries-de-la-Mer
(13460)
 

La superficie de la commune est de 37 461 hectares ; son altitude varie entre 0 et 6 mètres.

Très étendue, c'est la deuxième de France métropolitaine après Arles, sa voisine, elle comprend essentiellement des terres alluviales et des marais. Les terres agricoles sont situées à l'ouest de la commune, le long du petit-Rhône et les marais à l'est où se trouve l'étang du Vaccarès.

Pèlerinages des 24 - 25 mai et de fin octobre (saintes Marie Jacobé et Salomé) ; celui du 24 mai est aussi célébré pour la patronne des Gitans, la « Vierge noire » sainte Sarah.
Les deux premiers pèlerinages sont historiquement très anciens et évoquent une tradition chrétienne, celle du débarquement des premiers chrétiens sur le rivage de
Camargue. Celui des Gitans, plus récent, n'est pas mentionné avant le milieu du XXe siècle.

A FAIRE : Visiter la ville et manger de la daube de taureau
QUAND : de mi-mai à fin juin / de septembre à mi-octobre
 

jkhli
Spécial pique-niques
Distance : quelques kms / Temps : mini 30 min
Aqueduc de Roquefavour

L’aqueduc de Roquefavour est un pont-aqueduc en arc en pierre d'une longueur de 393 mètres, et d'une hauteur de 82,65 mètres. Situé sur la commune de Ventabren dans les Bouches-du-Rhône, il sert à l'acheminement de l'eau de la Durance à Marseille et fait partie d'un canal appelé canal de Marseille. Il franchit la vallée de l'Arc, enjambant à la fois la rivière, la route d'Aix-en-Provence à Berre et la voie ferrée Aix-Rognac.

Sa construction, commencée en 1841 et achevée en 1847, a été dirigée par l’ingénieur des ponts et chaussées Jean François Mayor de Montricher et par William Fraisse. D'une architecture largement inspirée par l'antique pont du Gard, il est près de deux fois plus haut que ce dernier. Il s'agit du plus haut aqueduc en pierre du monde. Il est toujours utilisé de nos jours.

La côte bleue

Au pied du massif de l'Estaque, la Côte Bleue relie Marseille à Martigues. Ce petit paradis naturel séduit particulièrement les amateurs de plongée. Elle désigne la portion de côte méditerranéenne située à l’ouest de Marseille, jusqu'à l'embouchure de l'étang de Berre. C'est la bordure maritime des communes du Rove, d'Ensuès-la-Redonne, de Carry-le-Rouet, de Sausset-les-Pins et enfin de Martigues. Le nom de « Côte Bleue » fait référence à la couleur de l'eau qui entoure le massif. Celui-ci est appelé « chaîne de la Nerthe », ou bien « chaîne de l'Estaque », du mot provençal "nerto" qui signifie myrte, arbrisseau à baies, dont le massif était couvert.
 
Archipel du Frioul & château d'If

L'archipel du Frioul est un archipel situé environ à 7 km au large de Marseille constitué de quatre îles, l'ensemble atteignant 200 ha. Les Îles constituent un des 111 quartiers de Marseille rattaché au 7? arrondissement.

Pomègues, Ratonneau, If, Tiboulen du Frioul : C’est un désert de rocaille et de plantes adaptées ou il pleut moins qu’en ville… C’est aussi un autre voyage dans l’histoire… En 600 avant J.C, Protis, le roi des Ségobriges, au terme d’un long voyage de 2000 kilomètres établit plusieurs colonies grecques en Méditerranée ;  il débarqua aux îles. C’est  le fondateur de Marseille qui s’appelait alors Massalia. C’est ainsi que la plus ancienne ville de France fut fondée au bord de l’eau, au sixième siècle avant J.C. La position stratégique de ces îles occasionna pas mal de castagnes. La flotte romaine établit son mouillage entre les 2 îles du Frioul lors du siège de Marseille par Jules César. L’histoire a gardé trace aussi d’une bataille au Nord de Ratonneau entre les vaisseaux massaliottes commandés par le Grec Parmenon, et la flotte romaine de Brutus qui avait trouvé abri aux Iles.

Au Moyen Âge, l’âpreté des lieux et la peur des pirates ont limité  les implantations humaines permanentes. À partir du xviie siècle, les îles sont affectées aux militaires, à la quarantaine et à l’exploitation des carrières. De François Ier à Henri IV, de Louis XIV à Napoléon III et jusqu’aux troupes allemandes lors de la deuxième guerre mondiale, les constructions de forts et de batteries ont été nombreuses. La plus célèbre est le château d’If, construit par François Ier et mis en abîme par Alexandre Dumas. Souvenez vous : La vengeance d’Edmond Dantès… Les îles comptent quelques plantes et animaux endémiques dont le rhinocéros !

Saint-Rémy-de-Provence

 

A Saint-Rémy-de-Provence, ne manquez sous aucun prétexte le site des Antiques. La ville est en effet bâtie sur les vestiges de Glanum, l'un des sites archéologiques les plus anciens d'Europe, fondé au IIIe siècle avant JC. Parmi les nombreux vestiges à découvrir, citons les deux plus importants : l'Arc de Triomphe et le Mausolée des Antiques.
 
Le massif de la Sainte-Victoire

Le massif de la Sainte-Victoire s'étend sur 18 kilomètres de long et sur 5 kilomètres de large, suivant une stricte orientation ouest-est. Il se situe sur les départements des Bouches-du-Rhône et du Var, et sur les communes de Puyloubier, Saint-Antonin-sur-Bayon, Rousset, Châteauneuf-le-Rouge, Beaurecueil, Le Tholonet, Vauvenargues, Saint-Marc-Jaumegarde, Pourrières, Artigues et Rians.

Le massif culmine au pic des Mouches (1 011 m pour l'IGN), près de l'extrémité est de la chaîne, et non pas à la Croix de Provence (946 m pour l'IGN) proche de l'extrémité ouest et visible d'Aix. Le pic des Mouches est l'un des plus hauts sommets du département des Bouches-du-Rhône, derrière le pic de Bertagne qui atteint l'altitude de 1 042 mètres et qui se situe sur le massif de la Sainte-Baume.

6 525 ha du massif de la Sainte-Victoire sont classés depuis 1983. Selon une étude récente, la Sainte-Victoire serait toujours en train de grandir. La société ME2i a en effet réalisé une étude par satellite entre 1993 et 2003 apportant une preuve que, durant cette période, l'extrémité occidentale de la montagne Sainte-Victoire a été en surrection de 7 mm par an.

La Calanque de Sormiou

La calanque de Sormiou est une des nombreuses calanques des côtes de Marseille. C'est notamment un site d'escalade apprécié, le principal restant cependant celui d'En-vau.

Elle est encadrée par les deux presqu'îles formées au sud-ouest par la crête de Sormiou, et au nord-est par la crête de Morgiou, qui la sépare de la calanque de Morgiou.

La calanque de Sormiou est l'une des calanques les plus connues et les plus fréquentées par les Marseillais. On y accède par une petite route bien cachée dans la région des Baumettes.

La calanque de Sormiou est facilement accessible aux véhicules en dehors de la saison estivale, par la Cayolle, mais son accès est possible à pied depuis les Baumettes, par des sentiers. Bien qu'il se situe à quelques minutes de la ville, le col de Sormiou ressemble à un col de montagne. L'arrivée au col réserve une vue imprenable sur la mer et les îles (Riou, Plane et Jaïre).

La calanque de Sormiou est une des seules calanques habitée (une centaine de cabanons) et elle dissimule un petit port protégé par une digue. Comme sur toute la côte Est de la méditerranée française, l'eau est particulièrement claire. Elle est d'une grande richesse en termes d'espèces animales et végétales, d'autant plus que la calanque se situe à quelques kilomètres d'une agglomération d'un million d'habitants.

Sault

Sault… C’est dans ce petit village que la lavande a sa capitale, tant le village semble être un îlot dans cette mer parfumée, lorsque la lavande fleurit.
Elle rythme la vie du village, avec une effervescence de ruche aux alentours du 15 août, lorsque les champs se remplissent des lavandiculteurs qui viennent la couper. J’aime ceux qui la coupent à l’ancienne, faux en main, chapeau vissé sur la tête.
 
Incontournable : le 15 août ! On célèbre la grande fête de la lavande à l’hippodrome du Déffends à Sault, le seul en France à avoir un champ de lavande en son centre !
Il ne faut surtout pas manquer cette fête où les professionnels se livrent à un concours de coupe du lavandin,  où les calèches, groupes, vieux vélos et visiteurs arborent tous un brin de lavande !

 
   
 

Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement