Les Eres géologiques



 
 
 

PRECAMBRIEN
  de - 4,5 milliards d'années à - 540 millions d'années

C'est la plus longue période sur l'échelle des temps géologiques, puisqu'elle s'étend de la formation de la Terre à l'émergence d'une abondante faune d'animaux à coquille rigide qui marque, il y a 542 Ma, l'entrée dans l'ère Paléozoïque et sa première période, le Cambrien.

4,5 milliard d'années

Formation de la Terre

4,2 à 4,4 milliard d'années

Bombardement de météorites

De nombreuses comètes apportaient (sous forme de glace) une quantité d'eau et de composés volatiles et des molécules carbonnées

Atmosphère : CO2, Azote et vapeur d'eau

Premières structures organiques autoreproductrices (bactéries) : Procaryotes.

 
L'oxygène, absent au début, apparut peu à peu, à mesure que se développait la photosynthèse pratiquée par des protophytes.

La vie animale est apparue sans doute, lorsque la pression d'oxygène est devenue suffisante.

La pression de gaz carbonique était probablement beaucoup plus forte qu'aujourd'hui, d'où un effet de serre plus fort (températures et humidité plus grandes).

3,8 milliard d'années

Erosion, transport et sédimentation des premiers noyaux de la croûte continentale

3,5 milliard d'années

Apparition de la reproduction de bactéries. - Photosynthèse

2,6 milliard d'années
Dépôt d'importants réservoirs de fer indiquant l'apparition d'une atmosphère oxygénée.
2,5 milliard d'années

Première Glaciation - Développement de colonies de cyonobactéries sécrétant du calcaire.

1,6 milliard d'années

Première collisions de plaques - Plissements

 1 milliard d'années

Naissance de la chaîne Cadomienne (Calvados) - 2 glaciations

 


 
 

  PRIMAIRE PALEOZOÏQUE
- 540 à - 250 Ma (millions d'années)

 

 

  540 millions d'années

La plus grande partie des terres émergées (Gondwana et Laurentia) se trouve dans l'hémisphère Sud.

Formation de lichens (mélange de champignons et algues)

Apparition rapide de tous les embranchements à squelette minéralisé.

 

 250 millions d'années

 Un seul et unique continent la Pangée - Conifères, reptiles

Crise volcanique : 4 % des espèces survivent

Crise biologique majeure : extinction de nombreuses espèces à la suite de l'aridité du climat de la Pangée

 


 
 

 SECONDAIRE MESOZOÏQUE
- 251 à - 65,5 Ma (millions d'années)
du grec mesos : μεσο, moyen et zoon : ζωον, animal

 

  Uniforme sur l'ensemble de la Terre et voisin des climats tropicaux actuels

Température des océans : 22°C

200 M.a.

Premiers dinosaures

Apparition des mamifères

146 M.a.

Fougères, Ginkgoïnées et Conifères

100 M.a.

Formation des Pyrénées et des Alpes

65 M.a.

Volcanisme intense : Extinction de 80% des espèces vivantes :

Chute de la mégamétéorite sur le Yucatàn

 

 
 

 TERTIAIRE CENOZOÏQUE
- 65,5 à - 2,5 Ma.
signifie « nouvelle vie » et provient du grec kainos, nouveau, et zoe, vie.
 

 

Le Cénozoïque, sur le long terme, est une période de refroidissement global. Après le détachement de l'Australie de l'Antarctique, le climat se refroidit sensiblement, le courant circumpolaire antarctique se met en place qui apporte les eaux froides profondes de l'Antarctique en surface.

Quand l'Amérique du Sud est rattachée à l'Amérique du Nord par l'Isthme de Panama, l'Arctique est refroidi par le renforcement du courant de Humboldt dans le Pacifique et du Gulf Stream dans l'Atlantique Nord.


La température des océans diminue et les climats se différencient

Climat océanique relativement tiède et humide (moyenne 16-18°C)
Glaciation : la forêt européenne disparait.

33 M.a

Premiers primates

23 M.a

Mines de potasse d'Alsace, sables de Fontainebleau, gypses d'Aix, marnes d'Armissan, lignites de Manosque, argiles de Marseille

 

11 M.a.

Glaciation maximale

Abaissement du niveau des océans qui permet des fermetures répétées du détroit de Gibraltar, entraînent l'assèchement de la Méditerranée.

4,4 M.a.

Australopithèques

2,5 M.a.

Boeuf, chevaux, girafes, rhinocéros, éléphants

Homo habilis

 

 
 

 QUATERNAIRE PLEISTOCENE
- 1.9 Ma à maintenant
 (du grec pleistos, nombreux, et kainos, récent)


 

Les glaciers alpins descendent jusqu'à Lyon. Les avancées glaciaires produisent des glaciers continentaux d'une épaisseur de 1 500 à 3 000 mètres.

Le volume de glace emprisonné est la cause de la chute du niveau de la mer de 100 m ou plus.
 

1,9 M.a.

Glaciations (Gübz, Mindel, Riss et Würm)

1, 65 M.a.

Homo erectus (pithécanthropes) 

0,02 M.a.

Niveau marin : -120 mètres

Fin de Würm : la végétation perd peu à peu son caractère arctique

 

10 000 ans

Début du réchauffement

Nous nous trouvons depuis 10 000 ans en période interglaciaire

5 000 ans

Réchauffement arrivé à son maximum





 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement