LES TERRITOIRES HORS DE METROPOLE
 

Issus de l'ancien empire colonial français, ces territoires sont situés en Amérique, Océanie, dans l'océan Indien et en Antarctique et sont soumis à des régimes administratifs et juridiques très différents.

Avec une superficie terrestre de 120 369 km2 (ou 552 528 km2 en comprenant La Terre-Adélie) et une population supérieure à 2,7 millions d'habitants en 2016, l'outre-mer compte pour 17,9 % du territoire terrestre et 4 % de la population de la France.

La France est le seul pays au monde à exercer à la fois sa souveraineté sur des territoires répartis sur trois océans (Atlantique, Pacifique et Indien) et sur deux continents (Europe et Amérique du Sud avec la Guyane).



Bassas da India vue de satellite.
 

Si les métropolitains n’ont pas toujours conscience de l’étendue immense du territoire français, c’est à cause de la particularité de ces terres. Mis-à-part une bande de l’Antarctique et la Guyane, toutes ces terres sont des îles plus ou moins grandes comme autant de "confettis" (par ex. Bassas da India) de notre empire colonial. Un chapelet d’îles qui permet toutefois à la France de détenir le deuxième plus grand espace maritime au monde.



Les DROM-TAAF-TOM-PTOM-COM-DOMs et les autres...



 

- Un département et région d'outre-mer (DROM ou anciennement DOM) est un territoire français d'outre-mer qui constitue à la fois un département et une région. Ce statut concerne la Guadeloupe, la Guyane*, la Martinique, Mayotte et La Réunion.
 


*LA GUYANE
Avec une superficie de 83 846 km2, la Guyane est la deuxième plus grande région de France. C'est également le département le plus boisé, 98 % du territoire étant couvert d'une forêt équatoriale qui reste parmi les plus riches et les moins écologiquement fragmentées du monde. Le territoire guyanais fait partie des neuf régions ultrapériphériques (RUP) de l'Union européenne. C'est le seul territoire continental de l'Union européenne en Amérique du Sud. La limite de la partie du plateau continental sur laquelle la France dispose d'un droit exclusif d'exploitation y a été étendue à 350 milles marins des côtes en 2015 après l'avis favorable de l'Organisation des Nations unies, la ZEE (zone économique exclusive) s'étendant toujours jusqu'à 200 milles nautiques concernant les ressources aquatiques et biologiques.


- Une collectivité d'outre-mer (COM) est un territoire français d'outre-mer qui dispose d'un statut et d'institutions spécifiques. Ce statut concerne la Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon et Wallis-et-Futuna*.
 


*WALLIS
Wallis-et-Futuna est formée de trois royaumes polynésiens et située dans l’hémisphère sud. Son chef-lieu est Mata-Utu. Composé de trois îles principales, Wallis (75,64 km²), Futuna (46,28 km²) et Alofi (17,78 km²), l’archipel, situé entre la Nouvelle-Calédonie et Tahiti, se trouve dans l’océan Pacifique occidental, en Océanie lointaine (c’est-à-dire où l’on ne peut parvenir par mer qu’en perdant les terres de vue).


- Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent un territoire français d'outre-mer. Ce territoire comprend actuellement cinq districts très différents : l'archipel des Crozet, l'archipel des Kerguelen*, les îles Éparses de l'océan Indien (l’île Europa, Bassas da India, l’île Juan de Nova, les îles Glorieuses, composées de l’île Grande Glorieuse et de l’île du Lys, et enfin l’île Tromelin), les îles Saint-Paul et Nouvelle-Amsterdam et la Terre Adélie.
 


*
Prises par le chevalier Kerguelen à la fin du XVIIIe siècle, les îles éponymes, situées dans le sud de l’océan Indien, ont longtemps été surnomées « Iles de la Désolation » en raison de leur climat rigoureux.


- La nouvelle Calédonie : L'île dispose d'un statut particulier de large autonomie sui generis instauré par l'accord de Nouméa, différent des collectivités d'outre-mer (COM).
 


 


- L’île de Clipperton*,  anciennement île de la Passion, est une possession française composée d'un unique atoll situé dans l'océan Pacifique Nord, à 10 200 kilomètres de la France métropolitaine, à 5 400 kilomètres de Tahiti et à 1 100 kilomètres au sud-ouest du Mexique. Son lagon représente le seul lagon d'eau douce au monde.
 


*
Sur l’Ile de Clipperton, à l’ouest du Mexique, la plage circulaire de sable fin et les quelques cocotiers ne font qu’illusion. Les uniques habitants de l’atoll, au début du XXe siècle, ont pour la plupart succombé au scorbut, puis finis dévorés par les colonies de crabes rouges, maîtres des lieux. Pour d’agréables vacances, on repassera. Ignorée par la France pendant plus de soixante-dix ans entre 1858, date de sa prise de possession, et 1931, Clipperton dispose pourtant aujourd’hui d’un code postal... sans aucune boîte aux lettres ni facteur. Seules de sporadiques expéditions scientifiques, comme celle du commandant Cousteau en 1976, rappellent à qui veut bien l’entendre que l’atoll de 7km2 appartient toujours à la République.

 

En tout, ils multiplient par deux la superficie de la métropole, et confèrent à l’Hexagone plus de 11 millions km2 d’eaux territoriales et de zones économiques exclusives.

Au large de la Nouvelle-Calédonie, les Iles Chesterfield* furent un temps convoitées pour leurs couches de guano séché, utilisé comme engrais sur le continent. A l’épuisement de ce gisement lucratif, elles tombèrent -elles aussi !- dans l’oubli pendant plus d’un siècle. Déserts, sans aucun statut juridique précis, la plupart des ilots de l’archipel n’ont toujours pas été baptisés. Esprits aventuriers...
 

*


 

Tous ces territoires ne sont pas maritimes. En vous rendant en Allemagne, vous tomberez peut-être sur 45 km2 de parcelles françaises, dont la stèle en hommage à Théophile de Latour d’Auvergne, « premier grenadier de l’Empire » tombé en Bavière en 1800, ou la fôret de Mundat à la frontière franco-germanique. Il en va de même à Rome avec la Villa Médicis, et sur l’île britannique de Sainte-Hélène, qui abrite la maison de Longwood, résidence de Napoléon de 1815 jusqu’à sa mort six ans plus tard.

Plus cocasse, l’Ile des Faisans*, du côté d’Hendaye, dans les Pyrénnées-Atlantiques. Posée sur la rivière Bidassoa, frontière naturelle entre la France et l’Espagne, la petite bande de terre change d’administration tous les six mois. Tantôt espagnole, du 1er février au 31 juillet, tantôt française, le reste de l’année. Une cérémonie de passation de pouvoir a eu lieu pour la première fois en 2012. Sur l’îlot, aucun faisan, comme son nom le laisse à penser, mais… une colonie de canards.
 

*





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement