== LE COSMOS ==

Réduisons l'âge de l'univers (14 milliards d'années) à une seule année

- 1er janvier : Big Bang (début de l'expansion de l'Univers).
- 2 septembre : Formation du Soleil et de la Terre.
- 7 octobre : Apparition des premières formes de vie sur la Terre.
- 31 décembre à 22h00 : l'Homme se met à marcher.
- 31 décembre à 23h59m56s : Naissance de J.C.
- 31 décembre à 00h00 : Aujourd'hui.
- 1/5ème de seconde : Existence de terrien.


 





La Création  de l'Univers
L'astronomie  pour mieux le voir
Hubblpour le scruter
Où sont les sondes ?


 






 





CREATION DE L'UNIVERS

 

 Le Big Bang
phase marquant le début de l'expansion de l'univers


 

Le Big Bang est l’époque dense et chaude qu’a connue l’univers il y a environ 13,7 milliards d’années,
ainsi que l’ensemble des modèles cosmologiques qui la décrivent, sans que cela préjuge de l’existence d’un «instant initial» ou d’un commencement à son histoire.

 

Deux preuves observationnelles décisives ont définitivement donné raison aux modèles de Big Bang :
il s’agit de la détection du fond diffus cosmologique, rayonnement de basse énergie
(domaine micro-onde) vestige de l’époque chaude de l’histoire de l’univers, et la mesure de
l’abondance des éléments légers, c’est-à-dire des abondances relatives de différents
isotopes de l’hydrogène, de l’hélium et du lithium qui se sont formés pendant la
phase chaude primordiale.

 



 
 
L’univers est à l’heure actuelle extrêmement peu dense (quelques atomes par m3) et froid (2,73 K soit -271 °C).

En effet, s’il existe des objets astrophysiques très chauds (les étoiles), le rayonnement ambiant dans lequel baigne l’univers est très faible.
 
Ceci provient du fait que la densité d’étoiles est extrêmement faible dans l’univers : la distance moyenne d’un point quelconque de l’univers à l’étoile la plus proche est immense.

L’observation astronomique nous apprend de plus que les étoiles ont existé très tôt dans l’histoire de l’univers : moins d’un milliard d’années après le Big Bang, étoiles et galaxies existaient déjà en nombre.

Cependant, à des époques encore plus reculées elles n’existaient pas  encore. Si tel avait été le cas, le fond diffus cosmologique porterait les traces de leur présence.

Depuis 1998, on sait que l’expansion de l’univers s’accélère. Par conséquent, tous les modèles d’univers élaborés auparavant ne correspondent plus à la réalité. En effet, jusqu’à cette découverte, on pensait que l’expansion ralentissait sous l’effet de la gravitation.
    
Il existerait donc une force répulsive, s’opposant à la force de gravitation. Cette force a été nommée « énergie noire » (ou « sombre »).

Les observations du fond diffus cosmologique par le satellite WMAP ont permis d’élaborer la composition de l’univers (et de montrer que l’univers était plat).
Il serait composé à 75% d’énergie noire, de 21% de matière noire et de 4% de matière normale. (Ces pourcentages varient selon les spécialistes, on parle de 73 et 23%)
 


 
 




 

 
Les étoiles et les galaxies


Dans l'Univers, les étoiles ne sont normalement pas isolées mais regroupées au sein de vastes ensembles appelés Galaxies. 

 


 
Celles-ci incluent aussi les gaz et poussières du milieu interstellaire et probablement de grandes quantités de matière noire.

L'ensemble de la matière constituant une galaxie est liée gravitationnellement et orbite autour d'un centre commun. De nombreux indices laissent à penser que le centre de quelques galaxies, voire de la plupart d'entre elles, est occupé par un
trou noir de grande taille.

Ces trous noirs supermassifs ont une masse comprise entre quelques millions et quelques milliards de masses solaires. Leur présence provoque parfois l’apparition de jets et du rayonnement X.

 
 

D'où la difficulté de le détecter : il ne brille pas et se contente d'induire des mirages gravitationnels sur les étoiles du fond du ciel. Cette vue d'artiste idéalisée
illustre le phénomène.  Le trou noir apparaît comme une ombre devant le fourmillement d'étoiles
.


 
 


 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement