== LA MER ==


 

Sommer


La formation de la mer Méditerranée

 
L'Océanographie

La molécule H2O


 

Le Corail
0
 
Les bases de la plongée

Mes plongées

Les Pirates


Le nom des Océans

 








On distingue quatre grandes branches de l'Océanographie :


Navire océanographique Vema (un ancien yacht) qui a sillonnée tous les océans du monde
de 1953 à 1981.


Ces différentes branches montrent que souvent les océanographes ont d'abord étudié les sciences exactes.

S'y ajoutent parfois la météorologie marine ainsi que l'ingénierie maritime.
 


 

Par nature, l'exploration des océans a été longue et difficile et n'a débuté qu'il y a seulement quelques siècles avec le développement de la navigation et des premières grandes explorations lointaines.
 


Au XIVe siècle, la maîtrise maritime de l'Europe occidentale commence un formidable essor alors que la navigation se fait toujours essentiellement à l'estime.

Au
XVIe siècle, le néologisme océanographie est déjà employé par les humanistes, mais pour désigner vaguement divers écrits sur les voyages maritimes et les mers. Jusqu'à une période récente, seuls les navires apportaient l'essentiel des connaissances de ce milieu, mais les données étaient dispersées dans le temps et l'espace.

Les premières investigations étaient limitées à la surface et aux quelques créatures que les pêcheurs attrapaient mais lorsque Bougainville et Cook mènent leurs explorations, les mers elles-mêmes sont une part de leur rapport.
 


À la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècles, James Rennell a écrit les premiers textes scientifiques sur les courants dans les océans Atlantique et Indien. Sir James Clark Ross procèda aux premiers sondages modernes des mers profondes en 1840 et Charles Darwin publia un article sur les récifs et la formation des atolls.
 


Le voyage de Darwin en un clic


Après la seconde guerre mondiale le développement des techniques de reconnaissance sous-marine (photographie sous-marine, échosondeur, sismique réflexion, détection magnétique...) a permis la découverte progressive des fonds marins qui représentent les deux tiers de la surface terrestre...  la suite par là
 




 

Le nom des Océans



Pacifique le premier Européen à y avoir navigué fut le Portugais Magellan en novembre 1520 qui le baptisa « Pacifique » à cause du temps calme qu'il rencontra pendant sa traversée de la Terre de Feu jusqu'aux îles Mariannes, puis aux futures Philippines, traversée de trois mois et vingt jours.

Au XVIIIe siècle, le nom d’« océan Pacifique » ne s’appliquait qu’à la partie sud de l’océan, la partie nord étant appelée « océan Septentrional ».


Atlantique proviendrait du Titan Atlas qui possédait, selon les anciens Grecs, les colonnes supportant (tlaô signifie « porter », « supporter » en grec) la voûte céleste, dont faisaient partie les fameuses Colonnes d'Hercule (désignant aujourd'hui le détroit de Gibraltar). Donc, pour les anciens, ce terme désignait avant tout la mer se trouvant au-delà du détroit, par rapport à la Méditerranée. Son nom pourrait aussi provenir du peuple lybique des Atlantes décrit par Hérodote et qui peuplait les rives nord-africaines de l'océan Atlantique et les montagnes de l'Atlas marocain en Afrique du Nord-Ouest.

Océan Indien À l’époque de l’apparition des premiers dinosaures, il y a 200 millions d’années (Trias), l’Afrique, l’Inde, l’Antarctique et l’Australie se touchaient pour ne former qu’un seul continent, la Pangée. Il y a 170 millions d’années, l’Afrique s’en sépare puis, il y a 70 millions d’années, l’Inde s’en détache à son tour pour venir buter sur le continent asiatique il y a 45 millions d’années. C’est cet espace laissé vide que nous nommons océan Indien. Il a longtemps été appelé océan Oriental ou mer des Indes.
 

Arctique vient du grec ancien árktos qui signifie ours, en référence aux noms des constellations de la Grande Ourse et de la Petite Ourse, situées près du pôle nord céleste. On ne trouve les ours polaires que sur la « Terre des Ours » (Arctique) et pas en Antarctique.

Antarctique vient du grec antarktikós, qui signifie « opposé à l'Arctique ». L’océan Austral ou l'océan glacial Antarctique est l’étendue d'eau qui entoure l’Antarctique.
 
 
RAPPEL DES PRINCIPES DE BASE DE L'HYDRAULIQUE
 
- L'eau s'écoule par gravité,
- La surface libre d'un liquide au repos est horizontale,
- Les surfaces libres d'un liquide placé dans des vases qui communiquent entre eux sont dans un même plan horizontal,
- Pour monter l'eau au dessus de son point de prélèvement, il va falloir utiliser de l'énergie + un moyen mécanique plus ou moins sophistiqué pour déplacer l'eau entre son point de départ et son point d'arrivée.
cliquer sur la molécule pour en savoir plus




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement